Café de flore

Publié le par jujulcactus

cafedefloree.jpg

 

« Café de Flore », une expérience étonnante et déconcertante qui laisse perplexe. Mes interrogations ne se sont toujours pas éteintes et 5 jours après l'avoir vu je ne sais toujours pas si j'ai aimé ou pas... Patchwork d'histoires, d'images, de sons, le film rebute, nous accroche, nous rebute de nouveau : c'est une confrontation régulière entre le spectateur et l'écran qui lui fait face. Il y a une tonalité assez proche du « Mr. Nobody » de Jaco Van Dormael, une abondance de tout, d'effets, qui paralysent l'intérêt du film. Pourtant ici, on s'attache peu à peu aux deux histoires parallèles, qui commencent à trouver un sens d'imbrication mystique (discutable). Déconcertant par sa révélation, par sa construction (et ce plan de ciel bleu qui revient encore et toujours), le film arrive au bout d'un moment à intriguer alors qu'il avait déjà commencé à lasser : étonnant. Peu de plans sans musique, une mise en scène ultra-sophistiquée, des acteurs triés au physique pour un rendu clipesque un peu agaçant mais... J'y pense encore, le film a une réelle âme, une personnalité qui détonne parmi les productions actuelles et ne s'oublie pas de si tôt. Si Vanessa Paradis et Kevin Parent portent chacun leur bout d'histoire correctement, mention spéciale aux deux actrices qui font tourner la tête du DJ : Hélène Florent et Evelyne Brochu, superbes. Exercice de style ambitieux et superficiel, « Café de Flore » se prend parfois les pieds dans le tapis, mais a le mérite de tenter quelque chose qui au final marque l'esprit par son jusqu’au boutisme, malgré des maladresses à la pelle. J'ai comme le film, le cul entre deux chaises...

 

0fdh2

  Entre-deux :

  2cactus   /   3cactus

Commenter cet article

Wilyrah 14/02/2012 23:30

Finalement c'est un vrai coup de coeur. Si je n'adhère pas sur tout et que j'y trouve plusieurs imperfections, l'âme et l'ambiance du film m'ont complètement conquis malgré ses quelques facilités.

jujulcactus 16/02/2012 16:47



Ah comme quoi, moi j'y allais aussi avec un peu d'appréhensions, et même s'il a pas mal de défauts il y a un petit quelque chose, le film a une âme je trouve.


Du coup tu participes au festival d'hiver sur Christoblog? ;)



Marcozeblog 04/02/2012 19:15

Bon, et bien moi j'ai complètement adhéré. Il en faut un. Je ne suis pas fan à propos de la fin, sur le fond quand j'y pense trop mais sur le moment j'ai trouvé ça assez ... poétique et optimiste.

jujulcactus 16/02/2012 16:42



Je pense qu'on est nombreux à être resté sceptique sur le lien entre les deux histoires mais bon...



bobmorane75 04/02/2012 14:39

Comme toi, je n'ai pas détesté, mais pas aimé non plus, comme quoi il est parfois difficle de rendre compte de nos ressentis.

ffred 04/02/2012 14:16

il y un côté très agaçant du à la forme qui pourtant est assez intéressante, et le scénario est un peu faible, surtout sur la fin. Malgré tout un film attachant...

Wilyrah 02/02/2012 23:07

Ah, il arrive que certains films me divisent moi-même. Ce fut le cas de The Tree of Life ou encore Detachment. On rejette certaines choses et d'autres nous charment. Pas évident de jauger après.
Voilà pourquoi - entre autres - je ne mets pour l'instant plus d'étoiles car je ne me sens pas à l'aise avec ce système de notation. Je vais essayer de trouver un système qui me convienne.

jujulcactus 03/02/2012 07:24



Et tu as complètement raison de faire comme ça, parfois je me prends un peu la tête pour mettre une note qui revient à ranger le film dans une boîte ("les deux cactus allez hop"), c'est
un peu bête...