Contagion

Publié le par jujulcactus

coontagion1.jpg

 

      Une américaine rentre chez elle fatiguée après un voyage d'affaire à Hong-Kong, un jeune chinois en sueur se prend la tête, un japonais déserre sa cravate à la hâte, le chinois titube dans les rues en suffoquant, le japonais s'étale dans le bus, le chinois se fait écraser, l'américaine fait une attaque cérébrale dans sa cuisine... Tel est le point de départ choc de «Contagion», le nouveau film de Steven Soderbergh. Si les premières minutes sont très impressionnantes, le réalisateur désamorce sa bombe pour ausculter le mal qui frappe le monde qu'il a fabriqué. Aux quatre coins du globe, une maladie mortelle, transmissible par simple contact physique, se propage à une vitesse vertigineuse, les réactions ne tardent pas... Entre film catastrophe et anticipation, le film laisse (un peu) le spectaculaire de côté pour favoriser une dimension réaliste du plus bel effet. Les rues se vident, les magasins ferment, la violence et la panique apparaissent, c'est le chaos. Film choral au casting solide fait de grands noms dont Kate Winslet, Jude Law, Matt Damon, Marion Cotillard ou Laurence Fishburne, et de moins connus (belle performance de Jennifer Ehle) , le réalisateur se sert d'eux parfois comme de simples punaises sur une mappe-monde, évitant ainsi les indications de lieux régulières ou les monuments célèbres à gogo. Mis en scène avec talent et agrémenté d'une bande originale réussie, le film déroule sa terreur et sa paranoïa avec brio. Néanmoins on peut lui reprocher sa trop grande dispersion, préférant voir le virus comme un fléau mondial plutôt qu'une préoccupation individuelle, il jette ainsi d'un revers de la main le potentiel dramatique de son œuvre qui affleure tout de même et notamment à la (très jolie) fin. La multiplication des sous-intrigues à intérêts variables laisse malheureusement certains personnages sur le carreau, mais cette accumulation couplée à un découpage en chapitre donne au film ce côté alerte et percutant. Le choix de la toute dernière séquence m'a laissé un peu perplexe, elle est aussi ridicule qu'elle fait froid dans le dos. Nerveux et prenant, «Contagion» trouble par son degré de réalisme qui en fait un film de genre redoutablement efficace. Une bonne surprise.

 

3cactus

 

Commenter cet article

Wilyrah 16/11/2011 00:03


Assez d'accord avec toi donc :)


Neil 15/11/2011 21:04


C'est vrai qu'il est bien fait mais comme tu le dis un peu trop dispersé à mon goût. Il manque un peu de cohérence dans tout ça je trouve.


ffred 14/11/2011 18:11


Le potentiel dramatique...pourtant il y avait de quoi...pour l'émotion aussi, on repassera...


jujulcactus 15/11/2011 12:25



Perso j'ai trouvé la fin très jolie entre Matt Damon et sa fille ... C'est sûr qu'il y avait moyen de faire un film plus puissant, plus humain, mais c'était juste pas l'intention du
réalisateur...



heavenlycreature 14/11/2011 11:17


Eh bien voilà! ;) je suis tout à fait d'accord avec toi, j'ai vraiment bien aimé aussi !


jujulcactus 15/11/2011 12:21



On est pas beaucoup au final ...



Chris 12/11/2011 17:27


J'ai pas accroché du tout et me suis ennuyé à mourir. Je trouve qu'on ne s'attache à aucune des intrigues..


jujulcactus 12/11/2011 19:37



Je l'avais deviné en lisant ta critique ^^ Je suis assez surpris quand même que vous soyez aussi nombreux à avoir détesté... Je me sens bête, mais j'ai vraiment bien aimé, c'était plus près du 4
cactus que du 2 cactus ! ;)