Intouchables

Publié le par jujulcactus

intouchables1.jpg

 

  Après deux comédies agréables sans être mémorables, Eric Toledano et Oliver Nakache reviennent sur les écrans avec leur acteur vedette Omar Sy cette fois ci tout en haut de l'affiche (Joséphine de Meaux est aussi une régulière puisqu'elle est présente dans leurs trois films). L'histoire, adaptée d'un fait réel, présente la rencontre de deux hommes que tout oppose, un riche tétraplégique et un jeune de banlieue sorti de prison, qui vont s'apprivoiser et se construire une amitié unique. Le traitement du choc social ou culturel n'a vraiment rien d'original et il est un peu trop marqué au début d'un film qui peine de fait à démarrer. Mais une fois les pions en place, les deux réalisateurs nous offrent une véritable comédie, drôle et sans lourdeurs avec assez peu de personnages pour que chacun apporte un petit quelque chose. Si la palette d'humour n'est pas très développée, qu'on en revient au même genre de blagues (appeler les gens par des célébrités par exemple), c'est efficace et parfois assez décomplexé grâce à de jolies trouvailles. Omar Sy tient pour la première fois un film entier sur ses épaules et s'en sort bien, il en fait beaucoup dans le genre moulin à vannes mais touche parfois dans le mille. François Cluzet plus sobre qu'à son habitude m'a convaincu et Anne Le Ny est comme toujours impeccable. Cette jolie histoire est suffisamment bien écrite, bien jouée et bien filmée pour se démarquer des dernières productions du genre, même si elle en a certains travers quand elle se fait moins audacieuse. Un film fait pour plaire, qui plaît et qui plaira. Un phénomène en salle.  

3cactus

Commenter cet article