Les aventures de Tintin, le secret de la licorne

Publié le par jujulcactus

tintin10.jpg

 

    L'annonce du projet des «aventures de Tintin» dans les mains de Monsieur Steven Spielberg m'avait intrigué mais les premières images puis la bande annonce m'ont bien refroidi... Pourtant la critique est unanime et le bouche à oreille très favorable, je me suis donc laissé convaincre par le personnage à la houppette qui a marqué mon enfance, la nostalgie a bien marché cet été avec le génial «Super 8» de JJ Abrams, alors pourquoi pas cette fois ci? La joue en évidence, j'ai attendu patiemment que le film me donne tord, qu'il me corrige d'une grosse claque pour mon scepticisme... Oui la joue tendue j'ai attendu, attendu, attendu... Mais l'attente s'est faite interminable et la claque n'est jamais venue... Ce Tintin là, n'a rien dans le ventre et l'engouement qu'il suscite m'interroge... Le scénario est d'une banalité affligeante, aussi invraisemblable que prévisible... Spielberg tombe dans le travers de l'hommage : le trop grand respect, qui se manifeste par un refus de bouleverser les code de l’œuvre originale, il se contente alors d'aligner les lieux communs en guise d'ambiance: la petite ville européenne, la bibliothèque, le château abandonné, le bateau, le désert, la ville exotique... Les différences majeures résident dans l'«approche Blockbuster» regrettable de la pseudo-intrigue, toujours dans la surenchère d'explosions, et dans la technique d'animation de motion capture qui, si elle manque de cohérence dans le style, impressionne souvent dans la modélisation de ses personnages et surtout des décors, comme par exemple les superbes plans larges de la villa de Bagghar. Mais c'est aussi ce qui lui donne cet aspect de «vitrine technologique» très américaine, peu cohérente, sans émotions et sans humour. Au final «Les aventures de Tintin, le secret de la licorne» n'ont d'intérêt que le visuel, beaucoup trop mince pour intéresser plus d'une heure quarante... Tintin a changé de corps et a malheureusement perdu son âme dans la manœuvre...

 

1cactus.jpg

 

Commenter cet article

pierreAfeu 07/11/2011 13:50


Pas facile d'aller au cinéma la joue tendue... Comme tu le dis, ce Tintin en a davantage dans la vitrine que dans le ventre.