Sleeping Beauty

Publié le par jujulcactus

sleeping-beauty1.jpg

 

    Premier film présenté en compétition à Cannes cette année, « Sleeping Beauty » est la première tentative cinématographique de la romancière australienne Julia Leigh, qui nous livre ici une oeuvre bien intrigante. Partant, comme son titre l'indique, d'une réinterprétation du conte du même nom, la réalisatrice livre une oeuvre mystérieuse qui dévoile peu de ses secrets. C'est l''histoire d'une jeune femme à court d'argent qui multiplie les petits boulots jusqu'à devenir l'objet « sexuel » d'un étrange établissement. Le récit déroule les faits sans les explications qui vont avec, obligeant le spectateur à faire des connections tout seul, et à interpréter des plans parfois décalés (la scène du bus par exemple). Composé de longs plans-séquences aux cadrages millimétrés, la réalisatrice transforme ses plans en véritables tableaux par son sens du détail, du motif et des textures... Cette mise en scène statique mais maniaque procure au film une réelle personnalité. Principal atout du film Emily Browning, qui paraît-il aurait frôlé le prix d'interprétation en mai, crève l'écran. Charme ingénu et à la fois provocateur, elle joue des températures et insuffle du chaud dans un film glacial. Très belle prestation également de Rachael Blake, dans la peau de la maîtresse de maison. Au fil du temps, le film impose son mystère jusqu'à la frustration de n'avoir presque aucune clef pour le soulever. Pourquoi ce geste? Pourquoi cette réaction? Pourquoi ce découpage? Pourquoi la seule musique du film est-elle à ce moment là? On se construit ses propres réponses sans jamais pouvoir les vérifier. Conte moderne et malsain, « Sleeping Beauty » est un premier film prometteur mais qui peut laisser perplexe tant il cache férocement ses ficelles. Un goût de l'étrange assez fascinant.

3cactus

Commenter cet article

Ffred 22/12/2011 18:14

C'est justement le fait qu'il ne donne aucune piste qui rend le film si passionnant. Les films de Lynch sont incompréhensibles et personne n'y trouve à redire... pour moi Sleeping beauté est l'une
de les meilleures surprises de l'annee !

ASBAF 11/12/2011 12:56

C'est justement parce qu'il cache (bien) ses ficelles que le film est top.

jujulcactus 21/12/2011 13:55



Ah oui oui j'ai pas dit le contraire, mais disons que ça peut rebuter aussi un film qui donne si peu de clefs, je préviens juste ;)