The lady

Publié le par jujulcactus

thelady00.jpg

 

   Vu en avant première, j'avais placé de gros espoirs dans ce film au sujet fort et à la démarche militante. Le portrait d'une femme aussi incroyable qu'Aung San Suu Kyi en faisait un film au potentiel énorme, mais Luc Besson a malheureusement choisi la facilité, ébloui par son admiration sans borne pour cette femme, il arrive à en faire un biopic au final assez banal. Occultant parfois les faits historiques pour s'attarder sur sa divinité et sa famille, il construit un récit bancal qui manque étonnement de fond. Maladresses scénaristiques, vision de la dictature étonnante: les dirigeants sont vus comme des personnages grotesques, jeux d'acteurs inégaux, le film souffre surtout d'un script répétitif (aller-venues de la famille, conversations téléphoniques, ...) qui donne cette impression de faire du sur-place et qui multiplie les ressorts dramatiques inutilement (mort du père, de la mère, du grand-père etc...). Malgré une ouverture plutôt percutante et une jolie fin, le film est bien trop mou dans l'ensemble pour séduire plus de deux heures durant. Paresseux, le film joue la carte du mélodrame classique, très scénarisé, Michelle Yeoh chouine et Luc (ou plutôt Eric Serra) sort les violons... Pourtant il y a quelque chose de gracieux dans « The lady », une lumière ocre attirante, une BO grandiose et une actrice impeccable (Michelle Yeoh) qui lui donnent du charme... Mais l'utilisation et l'assemblage de ces éléments sont trop grossiers pour convaincre totalement. Si le dernier film de Besson est correct, il ne fait pas complètement honneur à sa muse, la débarrassant d'une bonne partie de sa passionnante histoire et surtout de toute subtilité... Une déception.

 

2cactus

Commenter cet article

ffred 30/11/2011 01:03

Une semaine après je l'ai déjà oublié...pas bon signe ! ;-)