Un heureux événement

Publié le par jujulcactus

un-heureux-evenement-un-heureux-evenement1.jpg

 

      Rémi Bezançon avait surpris son monde avec «le premier jour du reste de ta vie», succès critique et public, son dernier opus «un heureux événement» souffle autant le chaud que le froid. Scénario presque inexistant, message constamment flou et toujours radical par son manque de nuances, on a du mal à savoir ce qui a motivé le réalisateur à s'engager dans cette entreprise. Pourtant la première moitié est assez étonnante, particulièrement agréable avec sa vision résolument moderne, drôle et loin d'être bête... Quelques scènes sortent alors du lot, comme la délicieuse rencontre entre les deux protagonistes dans le vidéo club, charmante et inventive. Dommage alors que le film s'en aille dans des sentiers plus classiques par la suite, notamment avec l'arrivée des deux grands-mères, clichées l'une comme l'autre. L'émotion ne passe pas mais la douceur de l'ensemble et les petites pointes d'humour préservent l'attention et font passer un moment agréable. Rien de transcendant donc, bien que les deux acteurs se révèlent assez convaincants malgré mes réticences à la base pour Louise Bourgoin, le film déroule en perdant peu à peu sa fantaisie initiale. Reste une comédie française fréquentable, meilleure que je ne le pensais, inoffensive mais plutôt plaisante.

 

2cactus

 

Commenter cet article