We need to talk about Kevin

Publié le par jujulcactus

We-Need-To-Talk-About-Kevin-1.jpg

 

    «We need to talk about Kevin» est l’œuvre de la britannique Lynne Ramsay qui réinterprète totalement le roman de Lionel Shriver dont elle s'inspire. Abandonnant le style épistolaire et les monologues intérieurs, elle perd en densité psychologique, préférant s'attarder sur la naissance d'un monstre plus que sur la culpabilité d'une mère qui n'a jamais aimé sa progéniture... Un parti pris qui donne une toute autre tonalité au film, louchant du côté de ces films d'horreur où un gamin démoniaque terrorise sa famille... Mais la réalisatrice va plus loin et décide de concevoir son film comme une expérience cinématographique, une œuvre d'images et de sons qui évite, à l'instar de ses deux personnages, le dialogue ; certains seront à coup sûr rebutés... La mise en scène au symbolisme appuyé (l'omniprésence du rouge, l'histoire de Robins des bois...) couplée à une bande son forte et quasi continue, en fait un film tape à l’œil mais tout aussi fascinant. Si la première partie du film se veut radicale et déconcertante, les chronologies sont savamment orchestrées, emberlificotées les unes aux autres d'une manière étonnamment efficace pour traduire une progression, la progression vers un drame inévitable. La prestation de Tilda Swinton impressionne comme souvent lorsqu'elle joint la peau d'un personnage profondément torturé, son malaise transpire de l'écran comme le charisme glacial de son jeune opposant interprété par Ezra Miller. La réalisation «artistique» permet de mettre le spectateur au cœur de cette non-relation, les personnages ne nous disent peut être pas grand chose, mais les images parlent pour eux... Lynne Ramsay prend beaucoup de liberté par rapport à son matériau d'origine, un matériau noble qu'elle peint de rouge et de terreur pour nous conduire dans les affres les plus sombres d'une femme meurtrie. Une véritable expérience, troublante et sensorielle.

 4cactus

 

Commenter cet article

ffred 07/10/2011 20:03


Très envie de lire le livre aussi maintenant...


jujulcactus 08/10/2011 11:28



Vas-y les yeux fermés ;)



mymp 02/10/2011 23:28


Depuis que j'ai vu le film, je me dis qu'il faut que je lise absolument le bouquin. J'ai effectivement appris, ici et là, que le roman était meilleur que le film et qu'il était constitué uniquement
de lettres écrites par Eva pour Franklin (qui donc ne meurt pas dans le roman ?). Bref, faut que je m'y mette plutôt que d'aller revoir le film une 2e fois dès le jour de sa sortie (il m'a encore
beaucoup marqué, j'y ai découvert d'autres choses, d'autres interprétations) !


jujulcactus 08/10/2011 11:26



Oui franchement le livre est génial, Lynne Ramsay a fait le choix de ne peindre qu'un versant, le roman est plus complexe dans sa psychologie, tout en dialogues intérieurs ... Je ne suis pas un
fou du livre mais sur celui là j'ai accroché :)